De Marche en Marche (Page 1)

=o=o=o=o=o=o=o=o=o=o=o=o=o=o=

Préface

Ces récits nous enseignent comment doit vivre l'étincelle spirituelle sur la Terre pour mener une vie qui soit conforme à la Volonté Divine.

Heureux celui qui écoute l'Appel et le suit, car il se prépare un merveilleux accueil dans l'au-delà après la mort de son enveloppe physique.

Il n'en va pas de même pour celui qui s'est laissé aller à mener une vie dissolue et s'est ainsi enfoncé dans les ténèbres. C'est dans les ténèbres qu'il se retrouvera après son trépas et son sort ne sera guère enviable.

C'est précisément ce qui arrive au "héros" de cette histoire, ce qui lui permet de se rendre compte que les fruits de l'appétit de lucre et de la paresse spirituelle sont bien amers.

Le récit qu'il nous fait depuis l'au-delà - transcrit par un médium suédois, le major Oscar Busch - nous permet d'entrevoir l'incarnation qui a précédé celle en laquelle commence l'histoire, la séquence qui suivit dans l'au-delà, l'incarnation suivante rendue nécessaire par les fils du karma, ainsi que le retour dans le monde de matière fine qui s'ensuivit. Le récit se termine par l'évocation d'une future incarnation, probablement déjà accomplie à l'heure où nous écrivons ces lignes.

Le héros dont nous venons de parler - bien que son comportement ne fut pas toujours héroïque! - est le narrateur du récit De Marche en Marche. Toutefois, l'on peut dire qu'il y a deux héros principaux dans cette histoire, ou plutôt un héros et une héroïne puisqu'il s'agit d'un couple, un homme et une femme qui se retrouvent de vie en vie, constamment réunis par les liens de leur karma réciproque.

La Morale de l'histoire, dans sa simplicité, s'en dégage aussi avec une grande évidence et peut s'énoncer ainsi :

" Ce que vous faite à autrui, vous ne le faites en réalité qu'à vous-même ! "

Les personnages de cette histoire doivent donc expérimenter dans l'au-delà l'entourage de matière fine qu'ils se sont fabriqué alors qu'ils étaient encore sur la Terre, avec un bandeau sur leurs yeux de matière fine. (La matière "fine" est le matériau invisible et imperceptible aux sens du corps physique terrestre - aussi appelé "corps de matière grossière" ou "corps gros-matériel" - avec lequel est constitué le lieu de séjour des âmes désincarnées, que nous avons coutume d'appeler sur la Terre: "l'Au-delà".)

Evidemment sur la Terre, le fil conducteur permettant de reconnaître les rapports existant entre les incarnations successives manque à la conscience terrestre normale, mais ce fil peut être retrouvé dans le "pays des esprits" au moment où l'âme établit elle-même son bilan spirituel avec les nécessités karmiques qui en découlent.

Cette histoire prouve encore quelque chose qui est valable pour chacun d'entre nous : la libération du mal qui nous accable mais dont nous sommes les auteurs exige d'abord que nous le reconnaissions, devant ceux qui en ont souffert par notre faute, mais aussi et surtout devant nous-mêmes. Alors et alors seulement, il est possible pour l'âme de reprendre sa marche ascendante vers les Hauteurs de Lumière.

Il nous est apparu que cette histoire pouvait être très édifiante pour le plus grand nombre, qu'elle peut constituer pour les âmes témoignant d'une ouverture certaine une porte s'ouvrant vers une plus grande compréhension du sens de la vie terrestre, qu'elle peut même susciter en elles de salutaires interrogations pouvant déboucher vers une quête de vérité spirituelle, que nous avons décidé de contribuer à la faire connaître aux lecteurs désireux d'en tirer un Profit spirituel pour eux-mêmes.

Puisse le témoignage de Wolfgang, alias Luigi, alias Jean ou John, ne pas avoir été donné en vain, car, en vérité, nombreux sont les êtres humains qui pourraient en tirer le plus grand profit pour eux-mêmes ! Ce qui attend la plupart des âmes humaines dans "l'autre monde" ressemble très certainement de très près à ce qu'ont dû expérimenter les personnages de cette histoire, et la leçon qu'il est possible d'en tirer, beaucoup en ont très certainement grand besoin !

Inciter nos contemporains à sortir de la superficialité intolérable et vaine afin de prendre conscience du profond sérieux de l'existence, voilà pourquoi nous voulons mettre ce témoignage à la disposition de tous ceux dont l'esprit aspire à la Lumière.

=o=o=o=o=o=o=o=o=o=o=o=o=o=o=

Introduction

L'esprit de lucre est la racine de bien des maux, cette vérité - que j'appris à évaluer malheureusement trop tard, et seulement par mes propres expériences peu encourageantes -, je tiens à la placer en tant que devise avant le récit de mes faux-pas, de mes soucis, de mes luttes et de mon aspiration à me diriger à nouveau hors de l'avilissement dans lequel je m'étais précipité, non seulement moi-même, mais aussi une autre personne qui en a souffert encore plus que moi.

Comme il est étrange de jeter un regard sur un passé qui se situe si loin derrière moi - et c'est une bénédiction de pouvoir le faire -, et que je peux laisser reposer en entier dans les souvenirs qui sont depuis longtemps tombés dans l'oubli mais qui peuvent encore, à notre gré, surgir dans la lueur crue de la réalité; les souvenirs sont si importants, si inquiétants qu'ils produisent encore aujourd'hui un effet prolongé, telle une impression oppressante dans un rêve atroce hors duquel on aimerait s'éveiller en criant, sans que l'on puisse y parvenir.

Pourquoi donc fais-je appel à nouveau à ces images qui reviennent devant moi blafardes, et qui, les yeux froncés, me regardent fixement ? Pourquoi ?

Je n'appartiens pas à ceux qui se délectent volontiers dans leurs propres misères. Au contraire, je suis heureux et reconnaissant de les avoir repoussées loin de moi. Je ne les réveille pas non plus, non, mais j'aimerais qu'elles servent à d'autres pèlerins de l'Eternité en tant que mise en garde et éclaircissements. Je me suis imposé comme punition de livrer ces souvenirs à l'un de ceux qui liront ces lignes; peu importe s'il abandonne le livre avec un haussement d'épaules méprisant ou un coup au cœur.

Ma vie ne fut nullement un roman captivant. J'en évoquerai seulement quelques tranches ainsi que quelques traits de la personnalité que je présentais autrefois. Tu pourras alors, lecteur, compléter l'esquisse à ton gré. Je te conduirai à travers le labyrinthe des souvenirs. Aie seulement conscience que ce que tu vois n'a pas eu lieu hier, mais se situe à plus d'un siècle entre jadis et à présent.