Martyrs volontaires, fanatiques religieux -----------

Qu’ils sont répugnants ces êtres humains qui s’imposent volontairement des douleurs et des privations, afin de devenir agréables à Dieu! Aucun d’entre eux n’atteindra jamais le Royaume des Cieux!

Au lieu de remercier pour leur existence en se réjouissant de la belle Création, ils tourmentent et martyrisent de la façon la plus criminelle leur corps souvent sain auparavant, ou bien lui nuisent en le chargeant délibérément de toutes sortes de privations et de renoncements, uniquement… pour se faire valoir devant les êtres humains ou devant eux-mêmes, pour leur satisfaction et leur exaltation personnelle dans la présomptueuse conscience d’un acte tout à fait particulier.

Ceci n’est rien d’autre qu’une mauvaise et répugnante excroissance d’une présomption de la plus basse espèce, qu’un désir de se faire valoir à tout prix! Il s’agit presque toujours de personnes intimement convaincues qu’elles ne pourront jamais se faire valoir de quelques autres manières, donc de personnes, qui intuitivement, ressentent très exactement leur incapacité à accomplir quelque chose de grand et à se distinguer ainsi. Ce sont des êtres convaincus de leur propre petitesse.

Se trompant eux-mêmes, ils considèrent comme de l’humilité la conscience de leur petitesse! Mais cela n’en est pas, car ils le prouvent tout de suite par le besoin de se faire remarquer. Seules la complaisance et la vanité les poussent à de si rebutantes pratiques. Ce ne sont pas des êtres pieux ni d’humbles serviteurs de Dieu; il ne faut pas les considérer comme des saints, mais seulement comme des pécheurs délibérés! Des pécheurs qui attendent encore de l’admiration pour leurs péchés, et un salaire pour leur paresse au travail!

Et si beaucoup ne parviennent pas à prendre conscience de ce grand péché, parce qu’ils ne veulent pas le considérer comme un péché, afin de préserver leur propre «élévation», cela ne change rien au fait objectif, qui dans ses effets ne reste toujours que ce qu’il est réellement, et non ce que l’être humain veut faire croire à lui-même et aux autres.

Devant Dieu ces êtres humains ne sont que des pécheurs,parce que par un comportement malicieux et obstiné, ils se dressent contre les Lois Originelles de la Création. Ils ne soignent pas ces corps qui leur furent confiés, ne les nourrissent pas comme cela est nécessaire, afin que puisse se déployer la force qui permettra de fournir à l’esprit une base solide sur cette Terre, un instrument sain, chargé de force, apte à la défense et à la réception, capable de servir puissamment l’esprit à la fois comme bouclier et comme glaive.

Ce n’est qu’une conséquence de la maladie de l’encéphale que de vouloir ainsi se lancer à l’assaut des Lois de la nature afin de se singulariser, se faire remarquer; car un homme sain ne s’imaginera jamais pouvoir, sans dommage pour lui-même, améliorer ou faire dévier, ne serait-ce que de l’épaisseur d’un cheveu, la Volonté de Dieu inscrite dans les Lois Originelles de la Création.

Combien paraît insensé, fanatique et même ridicule, l’être humain qui s’installe pour sa vie entière dans un arbre creux ou laisse se paralyser un membre de son corps, se mutile ou se souille!

L’être humain peut s’efforcer autant qu’il veut pour trouver une raison ou une justification à ces actes ou même tout simplement un sens, ils sont et demeureront un crime contre le corps qui lui est confié, et de ce fait un crime contre la Volonté de Dieu!

Font aussi partie de cette catégorie tous les innombrables martyrs de la vanité et de la mode!

Ne prêtez plus aucune attention à de tels êtres humains! Vous verrez comme ils changeront vite. Combien peu profonde est leur conviction.

Un fanatique va à sa perte par son entêtement! Il n’est pas digne que l’on s’afflige pour lui, car un tel esprit humain ne possède pas de valeur.

Et de même que des milliers d’êtres humains attentent gravement à leurs corps terrestres et ce faisant, se dressent criminellement contre la Volonté de Dieu, de même aussi, des milliers de fois, on porte atteinte à l’âme!

Par exemple, grande est la foule de ces êtres humains qui vivent constamment dans l’impression contraignante, qu’ils se sont eux-mêmes créée, d’être les défavorisés de ce monde, des déshérités du bonheur, négligés par leur prochain et plus encore. Mais en même temps, ils ont eux-mêmes des prétentions complètement injustifiées envers leur prochain; pleins d’envie, ils ont une action destructrice sur leur entourage et ainsi, de faute en faute, ils ne font que se charger d’un lourd fardeau. Ils constituent la vermine qui dans le Jugement devra être détruite afin qu’une paix, une joie et un bonheur sans troubles puissent enfin demeurer parmi les êtres humains.

Cependant, ils ne tourmentent pas seulement leur prochain par leurs mauvaises humeurs, mais ils blessent également leurs propres corps animiques, tout comme les fanatiques religieux portent préjudice à leur corps physique. Ainsi, ils offensent tout particulièrement la Loi Divine en blessant sans égard toutes les enveloppes indispensables confiées à leur esprit, de sorte que celles-ci ne peuvent plus être utilisées par lui comme des enveloppes en bonne santé et en pleine force.

Les conséquences de comportements aussi honteux se répercutent grandement sur leurs corps terrestres ou animiques! Elles atteignent les esprits, les entravent et nuisent à leur indispensable et inéluctable évolution; elles peuvent même conduire à la décomposition éternelle, à la damnation. Et pourtant, dans leur chute ils auront tous encore l’illusion de subir une injustice!

Dans le fond, ce ne sont que des créatures méprisables, indignes de pouvoir se réjouir!

C’est pourquoi, n’y faites pas attention et évitez-les, car ils ne méritent pas une seule bonne parole!

Abdruschin