Le tempérament -----------

Il est des êtres humains qui excusent nombre de leurs défauts par le tempérament, même devant eux-mêmes!

Une telle façon d'agir est fausse. Celui qui agit ainsi prouve uniquement qu'il est devenu son propre esclave. L'être humain est d'esprit qui, dans cette Création Postérieure, demeure l'être conscient le plus élevé, et de ce fait, influence tout le reste, le forme et le dirige, peu importe que cela se fasse dans un vouloir pleinement conscient ou qu'il n'en sache rien. Le fait de régner, donc d'exercer dans la Création Postérieure une action influente est ancré dans le genre de l'esprit, conformément aux Lois de la Création! Par sa seule existence, l'esprit humain y agit donc conformément à sa nature parce qu'il vient du Royaume Spirituel. Mais le tempérament, lui, n'est pas attribuable à l'esprit; car il n'est produit que par les radiations d'un genre déterminé de la matière dès que celle-ci est vivifiée et complètement pénétrée par l’Essentialité qui anime, réchauffe et façonne toute matière. C'est du sang que vient l'irradiation.

Ce n'est pas à tort que le langage populaire dit souvent de tel ou tel caractère : «Il l'a dans le sang!» Par là, on veut dans la plupart des cas parler du facteur héréditaire! Souvent, il en est bien ainsi étant donné qu'il existe des hérédités sur le plan matériel, alors que des hérédités spirituelles sont impossibles. Dans le Spirituel c'est la Loi de l'attraction de l'affinité qui entre en considération dont l'effet visible prend dans la vie terrestre, l'aspect d'une hérédité et peut, en conséquence, être facilement confondue avec elle.

Or, le tempérament vient de la matière et pour cette raison, il est en partie aussi héréditaire. Il reste également constamment et étroitement lié avec toute matière. La raison en est l'activité de l’Essentialité. Ici encore le langage populaire traduit un pressentiment, langage dont la sagesse naquit toujours de l'intuition naturelle des êtres humains de bons sens demeurés simples et sans déformation dans la Création. La voix du peuple parle de sang léger, de sang chaud, de sang lourd, de sang facilement irritable. Toutes ces désignations sont attribuées au tempérament, avec cette intuition fort exacte qui veut que le sang joue en ces choses le plus grand rôle. C'est en réalité une irradiation du sang bien déterminée qui se développe chaque fois selon le genre de la composition du sang et provoque alors d'abord dans le cerveau une réaction correspondante qui se fait ensuite fortement remarquer dans la sensibilité du corps tout entier.

C'est ainsi que, selon la composition du sang, il existera toujours parmi les tempéraments un genre déterminant qui jouera chez les différents types d'humains un rôle prépondérant.

Dans le sang sain d'un être humain sont ancrées toutes les irradiations que peut produire le sang de façon générale et de ce fait aussi, tous les tempéraments. Je ne parle toujours que d'un corps terrestre sain; car la maladie apporte le trouble dans les radiations.

Avec l'âge du corps terrestre se modifie aussi la composition du sang. Lorsque le sang est sain, ces modifications produisent simultanément une modification correspondante du tempérament.

Mais à part l'âge du corps, d'autres éléments agissent encore à la modification du sang, tels le genre de la zone et tout ce qui en fait partie: donc le climat, les radiations des astres, les modes d'alimentation et encore bien d'autres choses. Tout cela agit directement sur les tempéraments, parce que ceux-ci font partie de la matière et y sont, en conséquence, très étroitement liés.

On distingue généralement quatre tempéraments humains de base, d'après lesquels les êtres humains sont eux-mêmes classés: les sanguins, les mélancoliques, les colériques, les flegmatiques. En réalité, il existe sept tempéraments, douze même avec toutes les nuances. Mais les principaux sont au nombre de quatre.

Avec un état du sang tout à fait sain, les tempéraments peuvent être répartis en quatre périodes d'âges, pendant lesquelles la composition du sang se modifie. En premier lieu, nous avons l'âge de l'enfance correspondant au tempérament sanguin, à la vie sans soucis dans l'instant présent; plus tard, l'âge du jeune homme, de la jeune fille, correspondant au tempérament mélancolique, à l'âge rempli de rêveries nostalgiques; vient ensuite l'âge de l'homme et de la femme, correspondant au tempérament colérique de l'action; finalement, l'âge de la vieillesse, correspondant au tempérament flegmatique fait de sereines méditations.

Tel est l'état normal et sain dans les zones tempérées, donc les zones où il n'y a rien d'extraordinaire.

À quel point tout cela est étroitement lié à la matière et se manifeste de façon identique, vous le constatez dans le cours des saisons qui se suivent sur cette Terre; le printemps, l'été, l'automne, l'hiver. Au printemps vous voyez l'effervescent éveil, en été c'est la croissance rêveuse tendant à la maturité, en automne c'est la récolte des fruits et l'hiver, riche d'expériences vécues rassemblées, représente le passage paisible vers un nouveau réveil.

Même les peuples et les races portent les caractéristiques nettement déterminées de tempéraments communs. Il faut attribuer cela au sol où ils sont nés et où ils vivent, au genre d'alimentation, conditionné par le sol, aux radiations similaires des astres s'exerçant sur le plan de la matière dense et ce qui n'est pas moindre, à la maturité d'esprit du peuple tout entier. Une population sanguine est, pour parler en image, encore dans l'enfance, ou bien, une circonstance quelconque l'ayant fait régresser, y est retournée. Parmi ces populations ne figurent pas seulement les habitants des mers du Sud au naturel enjoué, mais surtout les peuples latins. Les mélancoliques, parmi lesquels se comptent les Allemands et tous les peuples germaniques sont sur le point d'entamer leurs véritables actes. Ils sont sur le point de s'éveiller à l'action!

C'est aussi pourquoi l'âge des jeunes gens et des jeunes filles est l'époque du tempérament mélancolique, car ce n'est qu'avec la percée de l'esprit à l'aide de la force sexuelle que s'établit une liaison sans faille avec les genres de la Création, liaison par laquelle l'être humain devient entièrement responsable de ses actes dans cette Création, responsable pour chaque pensée particulière, pour chaque parole et pour chacun de ses actes; car la pression de la force intégrale des vibrations qui émanent d'eux agit dans les différents plans de la Création qu'elles traversent en y créant des formes. C'est ainsi que dans la Création Postérieure apparaissent des mondes selon le genre dans lequel l'être humain fait naître ses vibrations.

Si donc un être humain a un tempérament effréné, il crée alors des formes nouvelles et malsaines dans la Création qui ne peuvent jamais engendrer l'harmonie, mais produisent obligatoirement un effet perturbateur sur tout ce qui existe.

Puisque l'esprit humain de par la nature de son origine, se tient à la place la plus élevée dans la Création Postérieure, il a non seulement le pouvoir, mais aussi le devoir de maîtriser les autres genres de la Création, non parce qu'il ne peut pas faire autrement, mais bien parce qu'il est contraint de par son genre de les maîtriser.

C'est à cela qu'il doit maintenant penser à chaque instant! Il crée constamment par chaque pensée particulière, chaque impulsion de son âme, les nouvelles formes de cette Création Postérieure. Rendez cela enfin clair en vous: vous en êtes donc bien responsables et tout ce que vous formez durant votre existence s'accroche à vous. Le bien vous attire vers le Haut, le mal doit nécessairement vous entraîner vers le bas selon la Loi de la pesanteur qui s'accomplit infailliblement, peu importe que vous le sachiez ou que vous ne vous en souciez pas du tout. La Loi travaille et agit autour de vous en un tissage constant. Certes, vous êtes obligatoirement le point d'origine de tout ce qui doit nécessairement être créé et formé sur ce métier à tisser, mais vous ne pouvez pas l'arrêter, ne serait-ce qu'un seul instant!

Essayez enfin de concevoir clairement cette seule image. Elle doit suffire à vous arracher aux futilités auxquelles vous êtes souvent volontaires à sacrifier tant de temps et de force, elle doit provoquer en vous l'horreur, voyant la légèreté avec laquelle vous avez passé votre vie jusqu'ici et la honte devant votre Créateur Qui vous fit ainsi un si grand Don. Mais vous n'avez tenu aucun compte de cette énorme puissance avec laquelle vous avez joué de façon uniquement préjudiciable pour cette Création Postérieure qui vous fut confiée, et dont vous pourriez faire un paradis, si seulement enfin vous le vouliez!

Songez que toute cette confusion que vous avez vous-mêmes causée dans l'ignorance des Lois Divines, doit maintenant vous troubler et vous oppresser. Le fait que vous ne les connaissiez pas encore est votre faute. C'est pour vous le devoir le plus sacré que de vous en soucier vous-mêmes, puisque vous vivez dans la Création!

Au lieu de cela, l'être humain a raillé et bafoué les messagers, eux qui pouvaient montrer le chemin devant conduire à la reconnaissance. On ne peut pourtant rien acquérir sans peine, ce serait aller contre la Loi de l'incessant mouvement dans la Création, lequel assure la conservation et l'extension: mouvement dans l'esprit et mouvement du corps. Tout ce qui ne se meut pas ou ne le fait pas de la juste manière sera expulsé parce qu'il n'apporte que la perturbation dans la vibrante harmonie de la Création, expulsé en tant qu'élément malade qui ne veut pas se mouvoir dans ce rythme.

Je vous ai déjà parlé de la nécessité du mouvement continu en tant que Loi.

L'esprit doit régner, qu'il le veuille ou non. Il ne peut pas faire autrement et en conséquence, il doit maintenant s'efforcer de régner enfin pleinement conscient du point de vue spirituel s'il ne veut pas apporter uniquement le malheur. Cependant, il ne peut régner consciemment que s'il connaît toutes les Lois qui reposent dans la Création et s'y conforme. Il ne peut en être autrement. Ce n'est qu'alors qu'il assume le poste qui lui est confié, poste qu'il ne peut jamais modifier, ni déplacer.

Ainsi l'esprit humain doit-il également être maître des tempéraments, les réfréner, les maîtriser afin que l'harmonie se fasse d'abord dans son propre corps pour déployer ensuite une action bienfaisante sur l'entourage immédiat ce qui, par son rayonnement, se répercute en action formatrice sur la Création Postérieure tout entière!

L'être humain qui utilise bien les quatre tempéraments, l'un après l'autre, aux époques où cela est nécessaire, seul celui-là se tient vraiment fermement dans cette Création; car il a besoin de ces tempéraments pour gravir avec sûreté et assurance, les marches de sa vie terrestre et ne rien négliger de ce qui est nécessaire à la maturité de son esprit.

Les tempéraments bien maîtrisés et bien utilisés sont comme de solides bottes sur le chemin terrestre à travers la matière dense! Tenez-en compte plus que vous ne l'avez fait jusqu'à présent! Vous ne pouvez pas vous en passer, mais ne devez pas non plus vous soumettre à eux; car ils deviennent des tyrans qui vous tourmentent vous et même votre entourage au lieu de vous être utiles!

Mais, utilisez-les! Ils sont pour vous les meilleurs compagnons de route à travers l'existence terrestre. Ils sont pour vous des amis si vous les maîtrisez. L'enfant se développe le mieux lorsqu'il est de tempérament sanguin. C'est pourquoi ce tempérament lui est réservé par la composition de son sang. Celui-ci se transforme à l'époque où le corps arrive à maturité et amène alors avec lui le tempérament mélancolique.

Celui-ci est à son tour la meilleure aide durant la période de la maturation! Il peut indiquer à l'esprit la direction vers la Lumière, vers la pureté et vers la fidélité, pendant les années où celui-ci est entièrement relié à la Création et où de ce fait, il intervient en guide dans tout le tissage, dans toute l'activité qui est en perpétuel mouvement. Ainsi le tempérament mélancolique peut-il devenir pour l'esprit humain la plus grande aide durant son existence proprement dite et cela de façon beaucoup plus incisive qu'il ne peut se l'imaginer actuellement.

C'est pourquoi on doit laisser à l'enfant sa joie sans mélange du moment, celle que lui offre son tempérament sanguin. Mais au jeune homme, à la jeune fille, laissez aussi cette saine rêverie qui leur est souvent propre. Celui qui la détruit afin de convertir ces jeunes êtres humains au réalisme de leur entourage, devient un voleur de grand chemin pour l'esprit qui chemine vers la Lumière! Gardez-vous de faire de telles choses; car toutes les conséquences retomberaient infailliblement sur vous!

Le tempérament colérique dans sa forme décantée est nécessaire à tout homme d'action! Je dis ici expressément dans sa forme décantée, car durant toutes les années de l'homme et de la femme, il faut que l'esprit domine, qu'il ennoblisse et transfigure tout, qu'il émette et répande des rayonnements de Lumière dans toute la Création!

Cependant, à l'âge de la vieillesse, le tempérament flegmatique contribue déjà au lent et progressif détachement de l'esprit du corps, il l'aide à faire le point en réexaminant les expériences vécues jusqu'alors durant sa vie sur Terre et ceci, afin d'en retenir les enseignements pour les faire siens et ainsi se préparer, peu à peu, à l'indispensable passage dans la matière fine de la Création. Ce passage lui est facilité pour devenir un événement tout naturel qui ne signifie qu'un progrès dans le respect des Lois de cette Création, et non une souffrance.

C'est pourquoi, respectez et favorisez les tempéraments autant que vous le pouvez, mais toujours seulement à leurs époques respectives, tant qu'ils ne deviennent pas des tyrans déchaînés! Celui qui veut les modifier ou les réprimer détruit les meilleures aides pour l'évolution de l'être humain terrestre voulue par Dieu, il trouble également la santé, amène la confusion ainsi que des aberrations insoupçonnées qui apportent à l'humanité: mécontentement, envie, haine, colère et même vols et meurtres, parce que les tempéraments furent méprisés et déchirés par le froid intellect aux époques indispensables où ils auraient dû être favorisés et respectés!

Ils vous sont donnés par la Volonté de Dieu dans les Lois de la nature, Lesquelles sont toujours entretenues et renouvelées pour vous par les essentiels afin de faciliter le chemin de ce périple terrestre, à condition que vous le suiviez dans le sens voulu par Dieu! Remerciez-en le Seigneur et recevez avec joie les dons partout préparés pour vous dans la Création. Efforcez-vous seulement de les reconnaître enfin de la manière juste!

Abdruschin