Paresse de l'esprit -----------

Reconnaissables sur Terre, les coups de l'Horloge Cosmique sonnent à présent la Douzième Heure à travers l'Univers! Angoissée, la Création retient son souffle et toute créature se terre peureusement; car depuis les Hauteurs la Voix de Dieu vibre et exige! Elle exige des comptes de vous, qui avez été autorisés à vivre dans cette Création!

Vous avez mal administré le fief que Dieu, dans Son Amour, vous a confié. Ils seront désormais expulsés, tous ces serviteurs qui n'ont pensé qu'à eux-mêmes et jamais à leur Seigneur! Ainsi que tous ceux qui ont cherché à s'ériger eux-mêmes en maître.

Êtres humains, vous vous tenez craintifs devant mes Paroles, car vous ne considérez pas la sévérité comme Divine! Mais ceci est uniquement votre faute, parce que vous vous êtes jusqu'à présent imaginé que tout ce qui est Divin, tout ce qui vient de Dieu, était amour doucereux et pardon total, puisque les Églises vous l'avaient enseigné ainsi!

Mais ces faux enseignements n'étaient que des calculs de l'intellect, dont le but était la capture massive d'âmes humaines de la Terre. Pour toute prise il faut un appât qui agit en attirant tout ce que l'on veut prendre. Le choix judicieux de l'appât est capital pour toute prise.

Comme il s'agissait d'âmes humaines, on bâtit adroitement un plan basé sur leurs faiblesses. L'appât devait correspondre à la principale faiblesse! Et cette faiblesse principale des âmes était la commodité, la paresse de leur esprit!

L'Église savait très exactement que son succès serait nécessairement très grand dès qu'elle encouragerait largement cette faiblesse et surtout qu'elle n'exigerait pas que l'on s'en débarrassât!

Avec cette connaissance exacte, elle traça aux êtres humains de cette Terre une voie large et commode qui devait supposément conduire vers la Lumière; elle présenta en appât à ces humains de la Terre qui préféraient donner un dixième du fruit de leur travail, se mettre à genoux, marmonner des centaines de prières, plutôt que de faire, un seul instant, un effort spirituel!

C'est pourquoi l'Église les déchargea de tout effort spirituel, pardonna aussi tous les péchés, pourvu que les êtres humains lui obéissent en apparence et terrestrement et qu'ils exécutent ce que l'Église exigeait terrestrement d'eux.

Qu'il s'agisse de visites à l'église, de confessions, du nombre de prières, de redevances ou de dons et de legs, peu importe, l'Église en était satisfaite. Elle laissait les croyants dans l'illusion que pour tout ce qu'ils donnaient à l'Église, une place au Royaume des Cieux leur était aussi acquise.

Comme si l'Église avait à attribuer ces places!

Or, les contributions et l'obéissance de tous les croyants ne relient ceux-ci qu'à leur Église et non à leur Dieu! L'Église ou ses serviteurs ne peuvent pas enlever à une âme humaine la moindre parcelle de ses fautes et encore moins pardonner! Pas plus qu'ils n'ont le droit de canoniser une âme intervenant ainsi dans les Lois Originelles de Dieu dans la Création, Lois parfaites, éternelles et immuables!

Comment des êtres humains peuvent-ils osé voter et aussi décider, au sujet de choses qui reposent dans la Toute-Puissance, la Justice et l'Omnisagesse de Dieu! Comment des êtres humains de la Terre peuvent-ils vouloir faire croire pareille chose à leurs prochains! Il n'est pas moins sacrilège de la part des êtres humains de la Terre d'accepter de croire à de telles prétentions qui ne renferment si distinctement qu'un rabaissement de la Grandeur de Dieu!

Une chose aussi incroyable n'est possible que pour des êtres humains grégaires et irréfléchis qui, par un tel comportement, se marquent du sceau distinctif de la plus grande paresse d'esprit; car la plus simple réflexion suffit pour obliger chacun à reconnaître immédiatement et facilement que de pareilles prétentions ne s'expliquent pas même par l'orgueil de l'humanité ou la folie des grandeurs, mais renferment de graves blasphèmes!

Les répercussions devront être terrifiantes!

Le temps de la Longanimité de Dieu est maintenant terminé. Une Sainte Colère frappe dans les rangs de ces sacrilèges qui cherchent ainsi à duper l'humanité de la Terre pour augmenter et préserver leur prestige, alors qu'ils ressentent très exactement en eux qu'il s'agit là de choses vers lesquelles ils ne pourront jamais être autorisés à s'élever!

Comment peuvent-ils se permettre de disposer du Royaume de Dieu dans l'Éternité? Le Rayon de la Colère Divine les réveillera brutalement de cet inconcevable sommeil spirituel et… les jugera!

Que donne un être humain à son Dieu par son obéissance à l'Église! En agissant ainsi, il n'a en lui pas la moindre impulsion intuitive naturelle, qui est seule capable de l'aider à s'élever.

Je vous le dis, les êtres humains ne peuvent réellement servir Dieu qu'avec précisément ce qui, par la faute des Églises, n'a pu venir à la vie: la réflexion personnelle, l'examen indépendant! Chacun doit cheminer seul à travers les meules, les rouages des Lois Divines de la Création. Et c'est pourquoi il est nécessaire que chacun apprenne lui-même à connaître en temps opportun, la nature de ces meules et leur fonctionnement.

Mais c'est précisément cela que nombre d'Églises ont gardé pour elles, avec obstination, afin que les croyants ne puissent accéder à l'indispensable réflexion et à l'intuition personnelle. Elles ont ainsi dépouillé l'être humain du seul appui qui pouvait le conduire sans danger et l'orienter vers la Lumière, et à la place, elles ont cherché à imposer à chaque être humain une interprétation dont l'observance ne devait porter profit qu'à l'Église. Profit, influence et puissance!

C'est seulement par l'éveil de leur propre esprit que les âmes humaines peuvent servir leur Créateur! Mais ainsi, en premier lieu c'est elles-mêmes qu'elles servent. Seul un esprit humain qui est lucide et éveillé dans cette Création, conscient de ses Lois, qui s'y conforme dans ses pensées et dans ses actions, est agréable à Dieu, car de cette façon il remplit alors le but de l'existence que chaque esprit humain porte en lui dans cette Création!

Mais cela ne se trouve jamais dans les pratiques que les Églises exigent des fidèles! Car il leur manque le naturel et la libre conviction ainsi que le Savoir comme exigence principale du véritable Service de Dieu! Il leur manque la fraîcheur et cette joie d'aider toutes les créatures à progresser, de faire jubiler leurs âmes dans le bonheur de pouvoir consciemment participer à la beauté de cette Création dont elles sont une partie, remerciant ainsi le Créateur et L'honorant!

Au lieu de former des adorateurs de Dieu, des proclamateurs de Dieu, joyeux et libres, l'Église s'est formée des esclaves! Elle s'est glissée entre l'humanité et sa libre vision des Hauteurs! Obscurcissant ainsi la vraie Lumière, elle n'a fait qu'enchaîner et bâillonner les esprits humains au lieu de les réveiller, de les libérer. Elle a criminellement maintenu les esprits dans le sommeil, les a opprimés, leur a interdit la volonté de savoir et le Savoir Lui-même avec des prescriptions qui contredisent la Volonté de Dieu, et qui s'y opposent! Tout cela pour conserver sa propre puissance.

De même que, jadis déjà, les Églises ne reculèrent pas devant la torture, les supplices, devant le meurtre sous de multiples façons, de même ne craignent-elles pas aujourd'hui de calomnier leurs prochains, d'en dire du mal, de saper leur réputation, de soulever l'opinion contre eux, de poser tous les obstacles possibles sur leur chemin, si ceux-ci ne veulent pas s'enrôler volontairement dans la légion d'esclaves des Églises! Elles agissent avec les moyens les plus déloyaux, uniquement pour maintenir leur influence, leur puissance terrestre. C'est précisément cela qui vacillera maintenant et s'effondrera dans la fonction de réciprocité; car c'est le contraire de ce que Dieu veut! Cela montre à quel point elles sont loin de servir Dieu avec humilité!

Des foules innombrables se laissèrent attirer par l'appât d'une paresse d'esprit tolérée, vers le giron soporifique des Églises! On a cru à l'illusion criminelle d'une absolution facile à bas prix, et avec la foule de ces esprits paresseux, s'accroissait l'influence terrestre, dont le but final était le pouvoir temporel! Les êtres humains n'ont pas vu qu'avec les conceptions et les doctrines erronées on ne faisait qu'assombrir et souiller chaque manifestation de la Sainte Justice du Dieu Tout-Puissant; ils n'y virent que le mirage d'une route large et facile conduisant vers la Lumière, route qui en réalité, n'existe absolument pas! Elle mène, par l'illusion d'un pardon facile, vers les ténèbres et l'anéantissement!

Hostile à Dieu, cette autoglorification de toutes les Églises sépare leurs croyants de Dieu au lieu de les conduire vers Lui. Les doctrines étaient fausses! Pourtant, les êtres humains auraient dû facilement s'en rendre compte par eux-mêmes, puisqu'elles contredisent nettement la plus simple intuition de justice! Et c'est pourquoi les fidèles des Églises sont tout aussi coupables qu'elles-mêmes!

Les Églises annoncent, en citant les Paroles du Christ selon l'Évangile de Jean : «Mais quand viendra l'Esprit de Vérité, Il vous conduira dans toute la Vérité. Et quand Il viendra, Il châtiera le monde à cause du péché et au nom de la Justice! Il apportera le Jugement. Mais Moi, Je retourne au Père et désormais vous ne Me verrez plus. J'ai quitté le Père et Je suis venu dans le monde. De nouveau Je quitte le monde et Je retourne au Père!»

C'est sans compréhension que ces Paroles sont lues dans les églises, car il est dit très clairement par le Fils de Dieu qu'un Autre que Lui viendra annoncer la Vérité et apporter le Jugement. L'Esprit de Vérité qui est la Croix Vivante! Et pourtant, là encore, l'enseignement de l'Église est faux et va à l'encontre de ces Paroles claires.

Bien que Paul lui aussi ait jadis écrit aux Corinthiens: «Notre savoir est fragmentaire. Mais lorsque viendra la Perfection, ce qui est fragmentaire disparaîtra!»

Par là, l'apôtre indique qu'il faut encore attendre la Venue de Celui qui annoncera la Vérité parfaite et que la promesse du Fils de Dieu à ce sujet ne doit pas être confondue avec la descente bien connue de la Force du Saint-Esprit, qui avait déjà eu lieu lorsque Paul écrivit ces paroles.

Il témoigne ainsi que les apôtres ne voyaient pas dans cette Descente de la Force, l'Accomplissement de l'Envoi du Consolateur, l'Esprit de Vérité, comme beaucoup d'Églises et de croyants cherchent présentement et de manière si singulière à interpréter la Fête de la Pentecôte et cela, parce que pour eux, ces choses vues différemment, ne conviendraient pas à l'édification de leur foi, mais formeraient une lacune qui ébranlerait obligatoirement et gravement ce faux édifice.

Mais cela ne leur sert à rien; car le temps de la reconnaissance de toutes ces choses est maintenant là et tout le faux s'écroule!

Jusqu'à présent, l'humanité n'a pas encore pu vivre de véritable Pentecôte, elle ne put parvenir à la connaissance par le réveil spirituel, car elle a accepté de fausses interprétations auxquelles les Églises notamment ont pris une grande part!

Rien ne leur sera remis de cette grande faute!

À présent, vous, les êtres humains, vous êtes étonnés devant la Parole Nouvelle et beaucoup d'entre vous ne sont absolument plus capables de reconnaître qu'Elle vient des Hauteurs Lumineuses, parce qu'Elle est si différente de ce que vous avez imaginé! Elle vit encore en partie en vous, cette somnolence tenace, dans laquelle les Églises et les écoles vous ont enveloppés afin que vous restiez des adhérents dociles et que vous n'ayez pas en vous le désir d'éveiller votre propre esprit!

Ce que Dieu exige a laissé indifférent l'être humain de la Terre jusqu'à ce jour! Mais je vous le dis encore une fois: ce chemin large et facile que, dans leur propre intérêt, les Églises se sont efforcées de vous donner jusqu'ici l'illusion; il est faux! Dans l'illusion d'un pardon arbitraire ainsi promis, il ne conduit pas vers la Lumière!

Pour vous qui aspirez sérieusement à la Vérité, pour vous maintenant ce sera Pentecôte, l'illumination doit venir au-dessus de vous. Dans un jaillissement la Lumière descendra et vous pénétrera, si seulement vous vous êtes ouverts de la juste manière!

Abdruschin